Medien  RSS Facebook deutsch français

Édition actuelle

Diversité culturelle en Suisse

Edition No 2 2017-18

Cultiver la diversité culturelle

«Nous, Suisses, nous targuons – à juste titre d’ailleurs – de notre pays culturellement diversifié. Cela a certainement ses raisons. L’une d’elles est la diversité linguistique: il n’y a pas beaucoup d’autres pays qui connaissent quatre langues nationales avec des expressions différentes. De plus, l’écrasante majorité des Suisses peut communiquer dans plus d’une de ces langues, ce qui est parfois un signe de compréhension culturelle suisse. Mais en dehors des différences linguistiques, il y a aussi d’autres zones culturelles qui se rencontrent en Suisse. C’est ce que nous devons aujourd’hui à un développement historique de loin pas toujours harmonieux qui, d’une part a conduit à la fondation de l’Etat fédéral moderne de la Suisse et qui, d’autre part a permis le développement du système politique avec ses fondements solides et stables. C’est la Société des Etudiants suisses et ses cercles proches qui ont mis en place les principaux piliers du processus politique. Parmi ceux-ci , figure l’un des personnages centraux du dénommé Kulturkampf, Philipp Anton von Segesser, mis en lumière dans cette édition du Civitas. La SES aborde ce printemps, lors d’une grande table ronde, le débat sur les langues existant dans le cadre notre système fédéral. Quand il s’agit de culture en Suisse, les choses du quotidien ne doivent pas être oubliées. Les Suisses sont toujours ancrés dans leurs régions, où les traditions sont vécues ou les arts culinaires cultivés. Car une chose est certaine: la Suisse a émergé petite avant de grandir, il faut prendre soin de cette petite échelle car elle est garante de ce qui constitue le ciment de la Suisse: la compréhension de l’autre. La SES prône également l’engagement et la défense de cette diversité culturelle et de ses médiateurs (comme par exemple une société nationale de télévision et de radio indépendante).

Bien sûr, une société au profil chrétien et suisse a également sa place dans cet environnement culturellement connoté – et il est également important de s’en occuper.

Thomas Gmür v/o Mikesch, rédacteur

...plus