Medien  RSS Facebook deutsch français

Histoire

Les débuts de la SES remontent à la guerre du Sonderbund. Elle a été fondée le 31 août 1841 pour faire un contrepoids  conservateur et catholique au mouvement libéral-radical. Exclusivement masculine et catholique à ses débuts, elle a évolué au cours du temps et compte actuellement dans ses rangs aussi bien des femmes que des chrétiens de toutes confessions. La SES s’engage dans les discussions politiques. Si l’action de la Société repose encore sur la pensée chrétienne, comme l’exige ses statuts, l’affiliation est libre de toute appartenance politique ou religieuse.

Organisation

Les étudiants sont constitués en Fédération des Actifs, les anciens, en Fédération des Anciens. Ils sont tous regroupés en une Association faîtière, dirigée par le Conseil de la SES, formé de l’ensemble du Comité central et du Comité de la Fédération des Anciens.

Charte

Entretenir l’amitié (Amicitia), se soutenir pendant les études (Scientia) et développer des compétences sociales et transversales (Virtus) sont les mots d’ordre des sections et de la SES.

Facts and Figures

La SES est forte aujourd’hui de 7'600 membres, dont 1'000 femmes. Les Actifs sont au nombre de 1'400 et les Anciens de 6'200.

Sections

Il existe 70 sections dans 40 gymnases, universités et hautes écoles spécialisées. 80% d’entre elles se trouvent en Suisse alémanique et les 20% restants se répartissent entre les Suisses romande et italienne, ainsi que les Grisons.

Culture estudiantine / tradition estudiantine

Vu de l’extérieur, les membres se distinguent surtout par les symboles estudiantins : drapeaux, étendards, sigles, casquettes et rubans, ainsi que par les chants et le « comment » (les règles de savoir-vivre en vigueur dans les sections). Ce qui frappe le plus, ce sont les couleurs (casquette et ruban) qui symbolisent les idéaux de la société : amitié (rouge), science (blanc) et vertu (vert).